CBD – Convention Biological Diversity

Convention sur la Diversité Biologique
Les ressources biologiques de la Terre sont primordiales pour le développement économique et social de l’humanité. De ce fait, il y a une reconnaissance de plus en plus grande que la diversité biologique est un atout universel, d’une valeur inestimable pour les générations présentes et futures. Au même moment, à ce jour, les menaces qui pèsent sur les espèces et les écosystèmes n’ont jamais été aussi grandes. La disparition d’espèces en raison des activités de l’homme se poursuit à un rythme alarmant. C’est pour toutes ces raisons que le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a convoqué le Groupe de travail spécial d’experts sur la diversité biologique en novembre 1988, en vue d’explorer le besoin de créer une convention internationale sur la diversité biologique. Peu après, en mai 1989, le PNUE a institué le Groupe de travail spécial d’experts techniques et juridiques afin de préparer un instrument juridique international sur la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique. Les experts devaient prendre en considération « la nécessité de partager les coûts et les avantages entre les pays développés et les pays en développement » ainsi que les « voies et moyens pour soutenir l’innovation par les populations locales. » En février 1991, le Groupe de travail spécial était devenu le Comité intergouvernemental de négociation. Ses travaux se sont achevés le 22 mai 1992 avec la Conférence de Nairobi pour l’adoption du texte convenu de la Convention sur la diversité biologique. La Convention a été ouverte à la signature le 5 juin 1992 lors de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (le « Sommet de la Terre » de Rio). Elle est restée ouverte à la signature jusqu’au 4 juin 1993, période au cours de laquelle elle a reçu 168 signatures. La Convention est entrée en vigueur le 29 décembre 1993, 90 jours après la 30e ratification. La première session de la Conférence des Parties a eu lieu du 28 novembre au 9 décembre 1994 dans les Bahamas. La Convention sur la diversité biologique a été inspirée par l’engagement croissant de la communauté internationale envers le développement durable. Elle représente une avancée majeure dans la conservation de la diversité biologique, l’utilisation durable de ses composantes et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques.   Visiter le Site de la Convention sur la Diversité Biologique www.cbd .int